Mon université avec moi, partout et à tout moment.

 

 

Ce vendredi 23 novembre 2018, a eu lieu la cérémonie officielle de rentrée en milieu universitaire à l’Université Nangui Abrogoua. Cette rencontre a réuni tous les acteurs du système universitaire de notre pays. La rentrée solennelle, qui se veut être une tradition a vu la présence très remarquée du Premier Ministre, ministre du Budget et du portefeuille de l’Etat, S.E.M Amadou GON COULIBALY, qui a l’entame de son propos a fait remarquer que le travail est la seule voix de la réussite.

« La voie de la réussite réside dans le travail, le mérite et l’excellence » a-t’ il déclaré. Il a également placé cette cérémonie sous la consolidation de la paix en milieu universitaire. Pour lui, la paix en milieu universitaire passe nécessairement par la volonté des acteurs du système de l’enseignement supérieur, qui doivent renouer avec les années académiques normales qui ont « un début et une fin, et qui ne se chevauchent pas ». Il a ensuite relevé quelques faiblesses énumérées par le Dr Abdallah Albert TOIKEUSSE MABRI, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, dont l’insuffisance des infrastructures publiques, le manque d’enseignants dans les disciplines scientifiques, la violence des enseignants et parfois celle de leurs maitres etc.

En perspectives, le Premier ministre a en vue, la pose très prochaine de la première pierre de l’Université de San Pedro, et celle de Bondoukou. « La création de ces nouvelles universités vise l’installation d’une université publique dans chaque district du pays ». Il n’a par ailleurs pas manqué de signifier que l’ensemble des actions entreprises par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, entre clairement dans le cadre de l’engagement ferme du Président de la République SEM Alassane Ouattara de faire de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, « un levier important dans le processus de développement économique et social de notre pays la côte d’Ivoire ».

Il a également rappelé les innovations entreprises dans l’Enseignement supérieur avec le renforcement de l’offre en faveur des bacheliers scientifiques en utilisant les méthodes et approches académiques innovantes en terme de technologie et avec l’appui de l’utilisation du numérique : « le Gouvernement s’est engagé dans le numérique éducatif avec la création de l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire. Cette université impulsera la mise en forme du système LMD et apportera des solutions au défi de la massification dans l’offre de capacité de l’Enseignement Supérieur ».

Quant au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Dr Abdallah Albert TOIKEUSSE MABRI, il a salué la qualité de nos enseignants chercheurs qui ont été les meilleurs dans une dizaine de discipline lors d’un concours organisé par le CAMES (Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur). Il poursuit en rappelant qu’en 1992, la Côte d’Ivoire n’avait qu’une seule université. Aujourd’hui, elle en compte sept.  Selon lui, d’énormes chantiers attendent encore l’environnement de l’Enseignement Supérieur en Côte d’Ivoire.

Cette cérémonie a vu la présence de plusieurs ministres dont le Professeur Bakayoko Ly Ramata, Ministre de la Femme de la Famille et de La protection de l’Enfant. Elle s’est achevée par la remise officielle d’un ordinateur aux représentants d’étudiants de chaque université, mettant ainsi en marche le projet 1 étudiant, 1 ordinateur.

 

Communication UVCI