Mon université avec moi, partout et à tout moment.

Dr Cécile COULIBALY, Sous Directrice en charge des Commissions Scientifiques de l’UVCI

L’Unité de Recherche et d’Expertise Numérique (UREN) de l’Université virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI), a organisé une conférence en ligne et en présentiel animée par le Dr Cécile COULIBALY, Sous Directrice en charge des Commissions Scientifiques de l’UVCI. C’était le 8 juillet au siège de ladite institution. Elle a procédé à un partage d’expérience sur les ressources EILF pour la publication gratuite des revues indexées. Cette conférence vise à faire connaitre le mouvement du libre accès à l’information documentaire. Dans son propos introductif, le Dr Cécile COULIBALY a fait une revue des toutes les initiatives fédérées régionales des revues inscrites dans le libre accès à la recherche documentaire. Dans cette perspective, la conférencière a cité quelques modèles d’espaces libres que sont : la voie verte ou le principe de l’auto archivage ; la voie dorée qui inclut les publications entièrement libres dans des revues payantes et le Platinum ou Diamond open accès qui lui ne contient aucun frais. Elle a aussi soutenu que toutes les opportunités rendues visibles au cours de la conférence sont accessibles à tous. Cette mordue des sciences documentaires a fait cas de research4life, une plateforme d’exploitation des revues documentaires.

Cette conférence contribue selon le  Pr KONE Tiémoman Directeur Général de l’UVCI, à accroitre le nombre de publications des chercheurs et enseignants-chercheurs de la Côte d’Ivoire. Il a tenu à relever que ce type d’initiatives s’inscrit dans l’une des missions de l’université virtuelle de Côte d’Ivoire qui est de développer et vulgariser l’enseignement à distance. A ce titre, elle est chargée d’assurer à travers une plateforme la diffusion des connaissances et de la culture scientifique.

Au cours des échanges, le Professeur Abdoulaye SERE, maître de conférences en informatique de l’université Nzi Boni de Bobo-Dioulasso (Burkina-Faso) a souhaité que ce genre de conférence soit multiplié pour booster les enseignants-chercheurs de l’espace francophone de la sous-région.

Il est à noter que la conférence a suscité beaucoup de curiosité et d’intérêts de la part des enseignants-chercheurs ivoiriens et ceux de la sous-région.

SerCom UVCI