Mon université avec moi, partout et à tout moment.

L’atelier régional bilingue de l’UNESCO, (Organisation des Nations Unies pour l’Education la Science et la Culture) sur la conception et le pilotage des cours en ligne et des MOOCs (Massif Open Onlines Courses) a connu sa cérémonie d’ouverture à l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody, ce lundi 09 Avril 2018 en présence du Prof. BAKAYOKO-LY Ramata, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de M. YDO Yao, Directeur régional de l’UNESCO.

Le Pr BAKAYOKO LY Ramata a souligné que l’Etat ivoirien s’est engagé dans le numérique éducatif, face à l’insuffisance des infrastructures universitaires et à la massification régulière des effectifs dans les universités. Un engagement qui se traduit par la création de l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI), la formation des enseignants au numérique, l’opération présidentielle ‘’un étudiant, un ordinateur, une connexion internet’’….

Pendant cinq jours (09-13 Avril), les experts internationaux de l’UNESCO, renforcent les capacités des enseignants d’universités anglophones et francophones de la CEDEAO, à l’élaboration des cours en ligne et des MOOCs à partir du modèle de l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire. 

A cet effet, le Directeur Général de l’UVCI, le Professeur KONE Tiémoman a gratifié les participants d’une leçon inaugurale, sans manquer de souligner, à l’image du Pr Abou KARAMOKO, qu’il est plus que nécessaire que le monde d’aujourd’hui ait « le tic des TICs ».

 « En 2011, la CEDEAO s’est dotée d’un document e-learning, et cet atelier sur les Moocs apparaît comme une opportunité de la concrétisation de ce dernier », a déclaré la représentante du Représentant de la CEDEAO en Côte d’Ivoire. Cet atelier a été aussi rehaussé par la présence du Représentant du Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES), institution qui accorde du crédit aux diplômes décernés dans les universités.

Pour lui, comme pour M. YDO Yao, Directeur régional de l’UNESCO, cet atelier sur la conception des cours en ligne vient confirmer la qualité et la nécessité du numérique éducatif pour nos états. En outre, cette vision peut être atteinte si l’objectif commun de tous est de doter les universités de l’expertise nécessaires à la conception des MOOCs. Note d’espoir partagée par le Secrétaire Général de l’Association des Universités Africaines (AUA), Pr EHILE : « Je suis convaincu que les Moocs et les cours en ligne apporteront beaucoup aux apprenants ».

Communication UVCI